FAQ

▾ Faut-il être souple pour pratiquer le yoga?
Non ce n’est absolument pas une condition nécessaire. En effet, l’enseignement proposé se fonde sur le constat de Krishnamacarya  » ce n’est pas l’homme qui doit s’adapter aux techniques du yoga mais les techniques du yoga à chaque être humain »; ainsi les postures et enchaînements comportent plusieurs degrés de réalisation. Aucun n’est supérieur, le meilleur degré est celui où le pratiquant peut réaliser la posture, et la tenir, en restant confortable, sans crispation ni douleur, le souffle calme, ample et régulier.
Et d’une certaine manière, une trop grande souplesse est paradoxalement un frein à la progression. En effet, ce sont les limites imposées par notre corps qui nous permettent jour après jour de nous ajuster, d’être mieux à l’écoute des sensations, des ressentis, et ainsi, progressivement de dénouer un à un les blocages physiques et émotionnels. Petit à petit, le corps se délie, se déploie, la respiration s’amplifie et la souplesse s’invite.
Le yoga en nous plaçant dans des situations nouvelles ne fait pas qu’améliorer la souplesse de note corps, il agit également sur notre souplesse mentale et notre capacité à appréhender avec un œil neuf et curieux la vie dans toutes ses manifestations.

▾ Quelle tenue faut-il porter pour la pratique du yoga?
Pas de tenue particulière si ce n’est des vêtements confortables, en matière naturelle si possible. Il est avisé de prévoir plusieurs couches pour pouvoir ajuster cette tenue aux différents moments de la pratique, afin de maintenir une température corporelle constante. Des chaussettes et un chandail sont recommandés pour les temps de relaxation.

▾ Combien de séances par semaine sont nécessaires pour progresser?
Lorsque l’on débute, il est idéal de pouvoir venir avec régularité une fois par semaine. Par la suite, une deuxième séance permet au pratiquant de pouvoir intégrer les différents enchainements, postures et travail du souffle qui l’amèneront à pouvoir pratiquer seul chez lui.

▾ Y a t il des contre-indications à la pratique du yoga?
Aucune. Il est néanmoins important de prévenir l’enseignant d’éventuelles douleurs ou maladies, ponctuelles ou chroniques, de traumatismes récents ou anciens afin d’adapter le degré des postures ou enchainements aux possibilités physiques du moment.

▾ Le yoga est-il une activité féminine?
Longtemps, il a semblé  que le yoga soit l’apanage des femmes (au moins en Occident, car dans l’Inde traditionnelle ce sont plutôt les hommes qui étaient des pratiquants). Ce constat est de plus en plus démenti car les hommes, souvent entrainés par leur compagne, se rendent compte, une fois sur le tapis, que le yoga est une pratique structurée, exigeante et dynamique et aussi, et peut-être surtout que c’est un des rares espaces où la compétition est totalement absente et où la bienveillance est le maître mot. Et comme le  disait déjà, il y a plus de vingt siècles la Bhagavad-Gîtâ « le Yoga, c’est l’action dans la sérénité ».

▾ Comment trouver un professeur, des stages sur mon lieu de vacances?
Vous pouvez vous référer à la rubrique «Avec», vous y trouverez l’adresse des fédérations française et autrichienne, ainsi que différents noms d’écoles ou de professeurs qui, tous ont suivi le cursus d’études défini par l’Union Européenne de Yoga (UEY). Ceci est un gage de sérieux et de professionnalisme.
Pour toute question particulière, nous sommes à votre disposition pour vous aider à trouver un professeur susceptible de vous convenir.

▾ Comment s’y retrouver dans tous les différents types de yoga proposés?
Vous pouvez vous référer à la rubrique «les voies pédagogiques» et aussi aller sur le site de la Fney ou de Byo pour avoir plus de détails sur les différents enseignements existants. Mais de toute façon, il faut surtout faire preuve de bon sens, à savoir vérifier la formation suivie par l’enseignant puis lors du cours d’essai, observer si vous vous sentez à l’aise, si un ajustement dans les postures est possible, si l’enseignant est attentif à ses élèves. Il n’y a pas un seul yoga idéal, le yoga idéal est celui qui répond à votre attente, vous permet de progresser, sans prise de risque, en respectant votre corps et votre intégrité psychique.

▾ Les leçons durent 90 minutes, n’est ce pas un peu long?
Sur le papier, cela peut sembler long ! Une fois sur le tapis, de l’avis des pratiquants, le temps est comme aboli. Entre les différents moments de relaxation, d’observation du souffle, de pratique des enchainements et des postures, une attention à chaque instant se développe et les 90 minutes sont déjà passées.

▾ À quel âge peut on commencer le yoga? Jusque quel âge peut on pratiquer?
Il n’y a pas d’âge pour commencer, certains proposent des cours aux tout-jeunes enfants. Ces cours durent entre 30 et 45 minutes et sont vraiment spécifiques car ils doivent tenir compte de la capacité de ces jeunes enfants à soutenir l’attention. Ensuite, il y a des groupes pour les 7/12 ans et puis des cours plus destinés aux adolescents qui, pour la plupart préfèrent rester entre eux. Toutefois, il est tout à fait possible à des enfants d’assister à des cours destinés aux adultes, l’enseignant veillera à adapter sa parole et la durée de tenue des postures. De même, il n’y a pas d’âge limite, au contraire, le yoga est sans doute une des activités qui peut se pratiquer toute la vie. Comme pour les enfants, mais en fait comme pour toute personne, l’enseignant ajuste ses propositions à chacun des participants.

▾ Je souhaite pratiquer chez moi, mais je manque d’idées pour y arriver?
Pour commencer à pratiquer chez soi, il faut faire preuve d’humilité et de réalisme. En effet, il est difficile au début de pouvoir réaliser seul une séance entière. Il faut donc commencer modestement par quelques respirations, puis des enchainements très simples et une ou deux postures, sans oublier de ménager des temps d’observation entre chaque. La pratique quotidienne peut ne durer que 10/15 minutes, ce qui importe c’est la régularité qui va s’installer et le ressenti joyeux d’un rendez-vous quotidien, d’un temps que l’on s’offre pour se retrouver. Il ne faut pas hésiter à demander à noter en fin de cours, quelques enchainements et postures que l’on a envie d’approfondir chez soi.
Vous pouvez aussi consulter les livres et revues disponibles à la bibliothèque.

▾ Le yoga est-il une religion?
Le Yoga n’est pas une religion. En effet, en général, on appartient à une Eglise et on pratique une religion, par la naissance, et le baptême (ou équivalent). A l’inverse, la pratique du yoga relève d’une décision personnelle, d’un engagement civil.
Une religion s’organise et se transmet dans le cadre d’une autorité, organisée et structurée, avec un mode de fonctionnement hiérarchique. Le prêtre, le pasteur, le rabbin ou le mollah (ou tout autre guide religieux) sont investis d’un pouvoir spirituel par délégation. A l’inverse, la pratique du yoga s’exerce en dehors de toute autorité ou hiérarchie ; chacun est libre de choisir la voie qui lui convient le mieux.
Le yoga propose une expérience intérieure et non un acte de foi. Il n’impose aucun Dieu et peut s’adosser en cela à toutes les religions, tous les points de vue.

▾ Le yoga est-il une voie de salut ?
Le yoga est un chemin expérimental qui passe par le corps. Il entraine petit à petit une modification de soi, en profondeur. On passe d’un état ordinaire à un état d’être différent. L’agitation, la confusion, la dispersion mentale engendrent la souffrance, un certain mal-être existentiel. Le yoga est un des moyens de diminuer cette souffrance, voire de la faire disparaître. En ce sens, il aboutit ou nous mène vers la libération de la souffrance et constitue une voie de salut. Progressivement, on se libère de ses conditionnements, ses peurs, ses craintes, on sort des rails sur lesquels on était pour cheminer le cœur ouvert, plus attentif à ce et ceux qui nous entourent.

▾ Le yoga : une sagesse ?
Voici quelques unes des conclusions (citées par Ysé Tardan-Masquelier dans son ouvrage « L’esprit du yoga ») auxquelles sont arrivés les participants (formateurs de yoga) à un séminaire, tenu en 1986. Séminaire qui avait pour but de tenter de donner une définition du yoga.
« Le yoga est une démarche globale et expérimentale qui s’appuie sur un ensemble de techniques spécifiques et qui se réfère à la tradition de l’Inde.
Il tend par une prise de conscience progressive, à l’harmonisation des facultés corporelles, affectives, mentales et spirituelles de l’être humain.
Pratiquer des postures, des respirations dans un état de détente et de concentration avec conscience et respect des limites de son corps conduit à une autogestion de son potentiel physique et psychique.
Les effets se traduisent d’abord par un mieux-être, une plus grande disponibilité, une meilleure efficacité dans l’action.
Le yoga tel que nous l’enseignons n’est pas la sagesse, mais une préparation à la sagesse. Il est ouvert à toutes les formes de spiritualités et de religion.
L’enseignant de yoga acquiert une compétence dans le cadre d’une école spécifiquement structurée pour la transmission de cette discipline. »

btt